Petits samouraïs : un festival !… de joie !!!

Photos des Rencontres des Petits Samouraïs du 23 juin en deux albums sur FlickR : https://www.flickr.com/photos/146731944@N06/albums

Nous approchons la saison torride des festivals. Théâtre conventionné, privé ou de rue, opéra comique ou pas, musique techno, jazz ou java, l’heure est à la concentration, au rassemblement, à la cohue vers de nobles causes conjuguant culture et plaisir… Mais aucun festival n’atteindra sans doute l’intensité des Rencontres des Petits samouraïs, organisées par la Ligue Hauts-de-France d’Aïkido.

Ce samedi 2 juin, 141 enfants, venus des quatre coins de la région Hauts-de-France — dont le club de Laon —, ont foulé de leur pas enjoué les tatamis de Wattignies. Ces rencontres, 3e édition du nom, ont prouvé, une fois de plus, que l’aïkido est un art martial populaire accessible dès le plus jeune âge.

De 4 à 14 ans, les minots répartis en 5 ateliers ont abordé, dans chacun, une technique d’aïkido à travers une séquence éducative puis la technique d’Aikido proprement dite.

C’est dire la dimension pédagogique de ces rencontres qui visent à la reconnaissance et à l’échange entre les enfants autour de techniques ciblées : Chambara et pratique du Ken (avec Kiai, s’il vous plaît !), combat de sumo au milieu de cerceaux, relais en suwari waza avec des foulards de couleurs en guise de bâtons, frappe shomen Uchi « frites » à l’appui et esquive suivie de chutes avant, et enfin, ateliers pieds-poings où après une initiation aux frappes animée par un maître de Kick-Boxing succédait la proposition aïki face à ce genre d’attaque.

Tout cela dans un tourbillon vibrionnant ponctué par le gong du Maître du temps et les saluts réglementaires dans un silence qu’une simple mouche aurait hésité à briser de son aile.

Une manifestation éducative et festive marquée par la joie de la découverte des autres et la pratique collective dans un esprit de jeu, d’apprentissage technique et de discipline, encadrée par les enseignants de la région et leurs assistants. De nombreux parents étaient présents découvrant pour certains tous les bienfaits que l’Aïkido peut apporter au développement de leur enfant : confiance en soi, dynamisme, curiosité, échange avec l’autre…

Jean-Victor Szelag, François Penin et Francisco Dias

Introduite par François Penin, Président de la Ligue Hauts-de-France d’Aïkido, la manifestation s’est déroulée en présence de Francisco Dias, Président de la Fédération française d’Aïkido, Aïkibudo et affinitaires et Jean-Victor Szelag Vice-président à la communication. M. Dias devait conclure la séance par un discours et la remise de diplômes à chacun des enfants.

Des petits cadeaux et un goûter étaient offerts aux enfants avant leur départ. Une organisation exemplaire à laquelle la Ligue et ses bénévoles ainsi que le club de Wattignies, très mobilisé, ont su veiller.

Signalons également que M. Alain Pluss, Maire de Wattignies et son délégué aux Sports et Équipements sportifs, M. Gilles Carpentier ont honoré de leur visite cette importante manifestation régionale.

De G. à D. : Gilles Carpentier, Patrice Pinabiaux du Club de Wattignies, Alain Pluss et François Penin

Marcq Aïkido était pour sa part très présent à cette occasion 11 enfants s’étaient mis sur les rangs accompagnés de leurs parents. Trois aïkidokas participaient à la bonne exécution des techniques : Guillaume, enseignant en titre et ses deux assisants Anthony et Fernando. Quatre autres s’étaient spontanément proposés pour aider à l’organisation : Marie-Laure, Soizic, Patrick et Sylvain. Un tel festival de joie offre de belles perspectives à l’Aïkido pour les saisons à venir alors… que la joie demeure !

Les commentaires sont fermés.