Philosophie : Autodéfense et éthique martiale

Nicolas TurbanNicolas Turban nous signale un intéressant article paru dans le Monde Diplomatique de ce mois, un panorama de lectures diverses sur le thème de l'autodéfense, signé Thibault Henneton et dont voici le début :

Réagir à la violence par la violence : la tactique est risquée, mais parfois elle s’impose. Deux ouvrages interrogent les rapports de la philosophie avec l’autodéfense, là où les conflits appellent une réponse physique frontale, stimulent ou au contraire inhibent « l’influx nerveux, la contraction musculaire, la tension du corps kinésique, la décharge des fluides hormonaux (1) ». Elsa Dorlin, qui enseigne la philosophie politique et sociale à Paris-VIII, entreprend une généalogie de la défense de soi et de ses conséquences collectives : « Par contraste avec le concept juridique de légitime défense (…), l’autodéfense n’a, paradoxalement, pas de sujet — je veux dire que le sujet qu’elle défend ne préexiste pas à ce mouvement qui résiste à la violence dont il est devenu la cible. »

Elsa Dorlin va s’attacher aussi bien aux « rêves musculaires » de l’esclave des Caraïbes, aux philosophes contractualistes Thomas Hobbes et John Locke, aux mobilisations des minorités raciales et sexuelles aux États-Unis ou aux campagnes publiques sur les violences faites aux femmes qu’à un jeu vidéo en ligne ou un roman comme Dirty Weekend de Helen Zahavi (1991), dont les héroïnes partagent un objectif : « trucide ton porc ». Elle dresse la liste des « éthiques martiales de soi » et de leur fortune historique contrastée, sans pour autant aller jusqu’à l’examen des actuels mouvements autonomes. Autodéfense à mains nues ou armée, défense d’un groupe minoritaire ou bien de la « patrie », voire passage de l’un à l’autre : le krav maga, méthode d’autodéfense née à Bratislava dans l’entre-deux-guerres et développée en Israël, symbole d’une « idéologie nationale de la défense offensive », s’est répandu dans le monde entier à partir des années 1980. (...)

Pour découvrir l'article en entier, suivez le lien ci après : https://www.monde-diplomatique.fr/2018/02/HENNETON/58370

Du grain à moudre et une façon livresque de prendre un peu de recul par rapport à notre pratique tout réfléchissant à l'une des motivations essentielles qui la fonde.

Les commentaires sont fermés.