Pourquoi participer à des stages ??? (François Penin)

Comme indiqué sur le site, le stage de Michel ERB se rapproche et certains peuvent se demander se que ce type d'événement peut apporter.Je pense que la question peut être aborder de diverses façons...

Ainsi, on peut faire une première approche d'un point de vue purement vie du club. Cette rencontre est à la fois source d'échanges entre tous les participants, elle  sert aussi à faire venir d'autres personnes au sein du club et à le faire connaître (d'où notre réputation légendaire d'accueil), mais elle reste d'abord un moment de convivialité et d'animation de la vie de notre association.

Enfin, elle permet d'aborder un échange technique avec une voie de progression (puisque nous recevrons à nouveau Michel début 2008), qui plus est avec un expert et professionnel.

Je tiens d'ailleurs à signaler que la participation financière de chacun permet de défrayer Michel qui nous fait le plaisir de venir d'Alsace pour ces cours.

Nous pouvons aussi élargir la réflexion au stage de manière générale.

Dans notre région, nous avons la chance d'avoir l'opportunité d'un nombre important de stages tout au long de la saison, depuis les stages enseignants, en, passant par les stages de ligue et nationaux, sans oublier les stages privés.

Peut-être perdu devant cette offre, je pense qu'il ne faut pas hésiter à en discuter. Ainsi, certains d'entre vous incorporons les stages enseignants de cette année pour répondre à leur souhait d'apprentissage d'une pédagogie aïkido, d'autres se préparons à des grades et ciblerons sur les stages de training ou de ligue.

Pour autant, beaucoup de choses vous serons proposées mais ne perdons jamais à l'esprit que la première recherche reste celle du plaisir dans la rencontre.

J'attirerai l'attention sur les stages de ligue, ceux-ci ont pour moi plusieurs missions et bien souvent les gradés des clubs ne voient en eux que la partie administrative préalable au passage de grade.  Pourtant, la première mission de ces stages et de fédérer les clubs de sa ligue autour d'un échange technique en faisant rencontrer le maximum de pratiquants qui possèdent chacun leur sensibilité propre. Cette échange est ouvert à tous de plus débutant au plus ancien, et même si la 1ère participation   reste impressionnante, elle ne laisse jamais indifférente.

Fort de cet aspect, elle doit nous renforcer dans l'idée que même si l'aïkido est unique, il peut être abordé de façons diverses et que nul ne détient la vérité ultime.

Par ailleurs, il est bon de souligner qu'un collège d'enseignants travaille en continu pour préparer ces interventions et déterminer le fil directeur pour la saison à venir.

Participer à ces stages, est aussi une façon de représenter son club (important lorsque l'on veut aussi faire venir les gens) tout en restant une marque de respect vis à vis des gens qui font vivre la ligue et nous amènent tous à un moment à découvrir l'aïkido (merci aux membres de tous les bureaux sans oublier le nôtre)

En bref, ces stages de ligues doivent nous amener à avoir envie de pratiquer et de continuer sur cette voie, en apportant au passage un cadrage, un éclaircissement technique, une piste à suivre à un instant.

Concernant les autres stages, de façon brève, les intérêts peuvent être tout aussi multiples : rencontre de nouveaux pratiquants, évaluation de ses acquis et de sa progression (mince ma technique préférée ne passe que dans mon club ...), de visualiser ce que l'aïkido peut être chez un haut gradé, où tout simplement la recherche d'une piste suivre (un senseï) à  un moment de sa pratique parce que nous nous sentons en phase avec celle-ci.